DE  |  FR

GeoTIFF

Informations générales

TitreTagged Image File Format with Georeferencing
CatégorieDonnées graphiques (graphiques matriciels)
AbréviationGeoTIFF
Extension de fichier.geotiff, .tif, .tiff
Mime Typeimage/tiff
Pronom PUIDfmt/353 (fmt/7; fmt/8; fmt/9; fmt/10)
Version

Description

Avec GeoTIFF ou ITIFF en général dans les systèmes d’information géographique, il s’agit avant tout de doter un fichier image de coordonnées de géoréférencement et d’informations sur les projections cartographiques utilisées. Avec GeoTIFF, ces informations de référence sont intégrées dans des métabalises supplémentaires dans le fichier TIFF. On utilise pour ce faire six balises TIFF supplémentaires de géoréférencement. Le fichier TIFF reste un TIFF normal. Les déclarations sur l’aptitude à l’archivage de fichiers TIFF consignées à l’endroit correspondant restent applicables. Beaucoup de systèmes de géoinformation peuvent lire ces balises de géoréférencement et relier ainsi les graphiques matriciels avec les métadonnées et les données vectorielles.

Evaluation

Ouverture du format: 3
La spécification de GeoTIFF est ouverte et mise à disposition par l’Open Source Geospatial Foundation. La spécification de TIFF est publiée par Adobe et librement accessible, mais elle a été structurée au fur et à mesure de son évolution historique et donc de façon peu claire.

Licence libre: 3
Les géobalises ne sont protégées par aucune licence, le copyright pour TIFF appartient cependant à Adobe. La société à jusqu’ici renoncé à percevoir une redevance pour l’utilisation du format..

Diffusion: 1
La solution Données tramées avec World-File est la plus répandue dans les milieux des SIG.

Fonctionnalités: 1
GeoTIFF couvre largement la fonctionnalité de géoréférencement nécessaire. Il n’offre toutefois que partiellement les fonctionnalités nécessaires à l’ensemble de l’archivage de données SIG.

Implémentation: 4
De nombreux systèmes de géoinformation supportent GeoTIFF.

Densité de mémorisation: 2
La densité de mémorisation dépend du format image TIFF sous-jacent et de sa compression. Les métainformations supplémentaires sont négligeables.

Vérifiabilité: 2
La vérifiabilité dépend du format image TIFF sous-jacent. Aucun outil développé pour TIFF ne peut reconnaître et vérifier les balises de géoréférencement. Un système SIG est nécessaire pour le faire.

Bonnes pratiques: 2
Dans tous les domaines du monde des SIG ESRI World-File est bien établi.

Perspectives: 1
Pour le moment, une large diffusion de GeoTIFF en tant que format d’archivage en Suisse paraît peu probable.

Classe de formats: A
GeoTIFF rempli certes toutes les exigences archivistiques essentielles, mais malgré cela, il n’a plus une grande importance de nos jours.

Conclusion

GeoTIFF n’a jusqu’ici pas réussi à s’imposer en Suisse comme solution pour les données tramées dans le domaine des systèmes de géoinformation bien qu’il soit en mesure de remplir une grande partie des exigences archivistiques requises d’un format. En lieu et place, ce sont les données tramées avec World-File qui se sont imposées.
Pour des raisons d’optimisation de l’espace de stockage, il faudra se demander à plus long terme si TIFF est bien le bon format dans ce domaine. Les orthophotos (photos aériennes) sont justement très gourmandes en espace ; dans ce cas, le format de compression avec perte JPEG2000 conviendrait mieux. Les images tramées générées dans les systèmes de géoinformation ont en général des couleurs simples et constituent à l’origine des graphiques vectoriels. Elles sont soit archivées comme graphiques vectoriels, par exemple SVG ou graphique vectoriel PDF, ou stockées dans un format image compressé pour graphiques simples tel que PNG.

Références

Spécification GeoTIFF
http://download.osgeo.org/geotiff/spec/
http://trac.osgeo.org/geotiff/

Catalogue des formats de données d'archivage version 6.0, juil. 2019