DE  |  FR

INTERLIS 1

Informations générales

TitreINTERLIS – The Geo Language
CatégorieFormat vectoriel SIG
AbréviationINTERLIS 1
Extension de fichier.ili (Model File), .itf (Transfer File)
Mime Type
Pronom PUIDfmt/1014 (Model File), fmt/1013 (Transfer File)
VersionINTERLIS 1, les versions les plus récentes sont INTERLIS 2, 2.2, 2.3

Description

INTERLIS, « un mécanisme d’échange de données pour systèmes d’information géographique », est aujourd’hui le format de transfert couramment utilisé en Suisse pour les données vectorielles et par points dans le domaine de la géoinformation et de la mensuration officielle. Le modèle de données actuel de la mensuration officielle DM. 01-AV-CH est également basé sur INTERLIS 1.
INTERLIS est en fait une famille de formats constituée d’INTERLIS 1 (stockage des données en format texte) et d’INTERLIS 2 (stockage des données en XML). Beaucoup d’affirmations s’appliquent généralement aux deux formats (ci-après INTERLIS).
Le format est géré par COSIG (Coordination, Services et Information Géographiques) en collaboration avec le groupe spécialisé INTERLIS d’eCH ; COSIG met à disposition les informations et documents nécessaires (voir https://www.cosig.ch). L’Office fédéral de topographie exploite en outre sa propre page d’information sur INTERLIS (https://www.interlis.ch/fr), qui met également à disposition toutes les spécifications du format.
Contrairement aux autres formats de transfert de données vectorielles, comme Shapefile, le modèle des données de transfert est stocké séparément dans INTERLIS, c’est-à-dire qu’un modèle de données unique peut être utilisé pour plusieurs livraisons de données de transfert. Lors du versement d’un enregistrement de géodonnées, les versions de formats du fichier de transfert INTERLIS 1 (.itf Transfer File) et du modèle INTERLIS 1 qui va avec (.ili Model File) doivent concorder.

Evaluation

Ouverture du format: 4
La spécification est complète est officiellement libre d’accès.

Licence libre: 4
La spécification du format ne fait l’objet d’aucune licence.

Diffusion: 3
En dépit de plusieurs tentatives de diffusion, INTERLIS est majoritairement resté un format d’échange suisse. Dans certains domaines en Suisse son utilisation est cependant obligatoire (p. ex. dans la mensuration officielle).

Fonctionnalités: 2
INTERLIS 1 est purement un format de transfert pour données vectorielles, il ne prend pas en charge la présentation visuelle de ces données (symbolisation graphique). Contrairement à d’autres formats de transfert de données vectorielles, p. ex. Shapefile, le modèle de données des données de transfert est stocké séparément dans INTERLIS, c’est-à-dire qu’un modèle de données unique peut être utilisé pour plusieurs livraisons de données de transfert.

Implémentation: 3
L’exportation et l’importation à partir d’un système de géoinformation doivent s’effectuer à l’aide d’un plug-in ou d’un module INTERLIS 1. Pour les systèmes courants, de tels plug-ins existent également sous forme de logiciels gratuits ou open source. Il existe un lecteur standalone qui permet de visualiser les données en version simplifiée.

Densité de mémorisation: 4
Les graphiques vectoriels ne sont eux-mêmes pas particulièrement volumineux. Dans INTERLIS 1, les données de transfert et les modèles sont de purs fichiers texte.

Vérifiabilité: 3
Il existe des validateurs et des lecteurs pour INTERLIS 1.

Bonnes pratiques: 3
INTERLIS a été sélectionné en 2016 dans le cadre du projet Ellipse de l’Office fédéral de topographie swisstopo et des Archives fédérales (AFS) en tant que format d’archivage pour les données SIG et il figure dans le Manuel sur l’archivage des géodonnées de la Confédération.

Perspectives: 2
Pour le moment, une large diffusion d’INTERLIS 1 en tant que format d’archivage hors de Suisse paraît peu probable. Aucune décision claire en faveur de l’une des différentes versions d’INTERLIS (1,2.2, 2.3) n’a encore été prise.

Classe de formats: A
INTERLIS 1 rempli des exigences archivistiques essentielles et se présente comme un format pour les données SIG.

Conclusion

Actuellement, INTERLIS 1 peut être considéré comme la meilleure solution en Suisse pour archiver des graphiques vectoriels provenant de systèmes d’information géographique. Certes, INTERLIS 1 présente le désavantage par rapport aux différentes versions d’INTERLIS 2 de ne pas pouvoir intégrer la symbolisation graphique (la présentation graphique d’une carte) dans le fichier de transfert. Néanmoins, il n’est à l’heure actuelle pas encore indiqué de convertir et d’archiver les données SIG dans INTERLIS 2.

Références

INTERLIS 1: Manuel de référence, remarques et glossaire
https://www.interlis.ch/dokumentation/interlis-1

Bibliographie

Manuel sur l’archivage des géodonnées de la Confédération
https://www.bar.admin.ch/dam/bar/fr/dokumente/kundeninformation/Handbuch zur Archivierung von Geodaten des Bundes.pdf.download.pdf/Handbuch_Archivierung_von_Geodaten_des_Bundes_V1.0_2016-12-05.pdf
Plus d’informations:
https://www.bar.admin.ch/bar/fr/home/archivage/documents-numeriques/archivage-de-geodonnees.html
https://www.swisstopo.admin.ch/fr/connaissances-faits/geoinformation/landschaftsgedaechtnis/langzeitaufbewahrung/archivierung-geodaten.html

Catalogue des formats de données d'archivage version 6.0, juil. 2019